Prolonger les bénéfices d’une cure détox

A la fin de votre cure detox, votre organisme sera entièrement purifié. Vous serez en excellente santé et vous aurez de l’énergie à revendre. Il y a fort à parier que vous auren envie de prolonger cet « état de grâce » le plus longtemps possible. Et pourquoi ne pas le rendre permanent ?

Plusieurs choix s’offrent alors à vous : garder une bonne hygiène de vie, comme cela va de soi, mais aussi continuer à manger quotidiennement certains aliments bénéfiques pour votre foie et vos reins, faire un jeûne ou même une nouvelle cure de courte durée de temps en temps.

La sortie de cure

Ce que vous allez faire à l’issue de votre cure detox peut augmenter et prolonger ses effets pendant plusieurs mois.

Même si vous avez décidé de vous ruer sur un hamburger, un café ou une barre de chocolat, ce qui est fait est fait ! Votre corps aura retrouvé un fonctionnement parfait après votre cure détox.

Le dernier jour de cure, vous aurez certainement envie de sortir et de faire un bon repas pour vous récompensez de tous les sacrifices consentis pendant un mois. Ce sera une manière de marquer le coup et de fêter votre succès. Faites attention quand même : la sortie de cure est un moment aussi important que le début.

Attention aux excès !

Après une longue cure, votre corps s’est habitué à des aliments simples qu’il digère facilement et rapidement. Il risque d’être complètement déboussolé si vous lui donnez du jour au lendemain des nourritures riches, des plats en sauce et autre sucreries bourrées d’édulcorants dont il a été privé.

Si vous ingurgitez exclusivement ce genre de choses le soir de votre fin de cure, vous courez à la catastrophe. Votre corps aura beaucoup de mal à assimiler tout cela. Outre des difficultés de digestion, vous risquez d’avoir des maux de tête, des ballonnements, et de connaître quelques problèmes de constipation.

Si vous voulez à tout prix recommencer à manger ce genre de plats d’aliments, faites-le toujours lentement et progressivement.

Vous éviterez ainsi ce type de désagréments.

Y penser avant

Au fur et à mesure que vous approcherez du terme de votre cure, commencez déjà à penser à votre alimentation future.

Faites une liste des choses que vous voulez manger de nouveau et notez celles qui vous ont vraiment manqué. Ces dernières sont en général des aliments auxquels vous étiez un peu « accro ».

Les plus courants sont le pain, les produits à base de lait de vache, le café, le vin, les petits gâteaux ou la viande rouge.

Vous devez donc réintroduire progressivement des aliments dans vos menus. En procédant de la sorte, vous pourrez parfaitement contrôler les réactions de votre corps.

S’il les accepte sans rechigner, pas de problème : vous pouvez continuer.

En revanche, si vous ressentez la moindre sensation désagréable ou un problème digestif, mangez de cet aliment en toutes petites quantités sur une longue période.

Variez les plaisirs

Même si votre corps sembre parfaitement accepter un aliment, ne lui en donnez pas trop à la fois la même journée.

Par exemple, ne mangez pas de croissants au petit déjeuner, un sandwich au déjeuner et des pâtes le soir.

En ingurgitant autant de produits à base de farine de blé, il est certain que vous souffrirez de ballonnements et de fatigue.

Prenez plutôt un croissant un jour, un sandwich au déjeuner le lendemain, puis des pâtes le surlendemain. Cela devrait calmer votre envie irrésistible…

En limitant la consommation de ce type d’aliments, vous pourrez considérablement prolonger les bienfaits de votre cure détox.

Un bon moyen d’arêter

A la fin de votre cure, certains aliments dont vous raffoliez auparavant auront perdu tout leur charme. Pire, vous n’arriverez même plus à les avaler ! Rien d’étonnant à cela : vos papilles sont devenues très sensibles, et elles transforment la saveur de ce que vous aimiez tant.

Les aliments les plus souvent concernés par ce genre de métamorphose gustative sont la viande, les produits laitiers et tous les plats de saveur forte ou salée.

Au bout d’un certain temps, ils redeviendront acceptables à votre palais à condition de les avaler en petites quantités. Mais au fait, pourquoi se forcer ?

Ne serait-ce pas une excellente occasion de faire une croix dessus, surtout s’ils contiennent des substances chimiques ?

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *